Café Touba, le café épicé au poivre de Guinée

Le café Touba doit son nom à la ville de Touba, au Sénégal. Il y aurait été inventé par des membres de la Confrérie des Mourides à une période où le café manquait. Plus qu’un nom de ville, “Touba” vient aussi de l’arabe “?ûbâ”, lequel signifie “béatitude”. Et c’est bien à ce bonheur que nous invite le café Touba…

 

Sa recette est simple. Le café est torréfié avec du poivre de Sélim, également appelé kili, diar ou poivre de Guinée. C’est un faux-poivre dont la saveur évoque celles de la chicorée, de la muscade et du clou de girofle mêlées. On le mélange au café à hauteur de 20%. Café et poivre sont ensuite moulus finement, puis on prépare son café comme à son habitude, en ajoutant ou pas du sucre. La boisson est parfumée, doucement poivrée et plutôt légère pour un café.

 

En savoir plus sur le café touba : l’île aux épices

Théière - Ataya : la cérémonie du thé au Sénégal

Ataya : la cérémonie du thé au Sénégal

L’Ataya est la cérémonie du thé au Sénégal.  C’est un moment convivial mais avant tout un prétexte pour se réunir et discuter, passer du temps ensemble et palabrer. C’est aussi le moment pour nouer de nouveaux contacts, faire des rencontres. Chaque jour, en milieu d’après-midi jusqu’à tard le soir se réunissent des groupes de jeunes hommes, parfois rejoints par des femmes pour prendre l’Ataya.. Rassemblés autour d’une petite théière en émail ou en fer, d’un petit foyer au charbon ou d’un petit réchaud au gaz, les convives vont se partager des petits verres de thé.

 

On a coutume de dire que le premier (l’Eweul) est « amer comme la mort », le deuxième (Niarel) est « doux comme la vie » et le troisième (Tarhis) est « sucré comme l’amour ».

 

Homme servant le thé

 

Source : Senegal-carte.com